Passionant

13 avril 2017

Citation

13 avril 2017

« La psychiatrie, c’est l’art de faire habiter le patient avec lui-même le plus harmonieusement possible »
(de peut-être Pierre-Henri Castel)

Lassitude…

9 décembre 2016

L’ignorance, la bêtise, les préjugés, la paresse intellectuelle, la mauvaise foi, l’intolérance, l’égoïsme et tant d’autres choses encore m’attristent et me fatiguent au quotidien…

Certitude(s) II

5 décembre 2016

Le dogme permet de ne pas penser.

Or, il faut penser!

Il faut questionner.

Inlassablement.

Mais questionner, c’est prendre le risque de trouver des réponses…

Or, toute réponse est un dogme.

Disons plutôt que toute réponse définitive est un dogme.

Il faut donc que la réponse soit soit transitoire, soit sous forme d’une nouvelle question.

Certitude(s)?

24 septembre 2016

Dans peu de temps, je vais suivre une formation donnée par un spécialiste de l’intolérance à l’incertitude. En effet, en psychothérapie, dans certains troubles anxieux, on va tenter d’augmenter la tolérance à l’incertitude de ces personnes, postulant que l’une des causes de leur souffrance est justement une intolérance trop grande à l’incertitude.

A priori, je trouve ça très cohérent et utile. En plus, je passe mon temps à remettre en question les certitudes des gens car je pense qu’il n’y a rien de plus dangereux en général et pour le vivre ensemble en particulier que les certitudes.

Mais qu’est-ce qu’une certitude?

Wittgenstein peut nous éclairer, me semble-t-il. Dans son ouvrage De la Certitude, il nous dit: « 193. Qu’est-ce que cela veut dire, que la vérité d’une proposition soit certaine? 194. Par le mot « certain », nous exprimons la conviction totale, l’absence du moindre doute, et nous cherchons par là à convaincre autrui. C’est là la certitude subjective. Mais quand y a-t-il de l’objectivement certain? – Quand une erreur n’est pas possible. (…) ».

De manière une peu courte et abrupte, pour moi, il n’y a en fait qu’une seule certitude objective: nous allons mourir.

Mais il me semble que la très grande majorité d’entre-nous, au fond, déteste cette certitude! Ce qui me fait penser qu’en fait, nous sommes plutôt intolérant à la certitude!!! Du moins à celle-ci, c’est-à-dire à la seule qui soit vraie…

Paradoxe?

Le nez en l’air

24 septembre 2016

Je me promenais le nez en l’air
A la recherche d’une étoile filante
C’est que j’avais un voeux à faire
Celui de rencontrer une fille charmante

Je me promenais le nez en l’air
Et je me suis pris un réverbère

Constat

30 août 2016

C’est n’est pas toi qui me manque, c’est nous.

Parentalité

14 août 2016

A. vient de se séparer de son amie. Mais il veut à tout prix avoir des enfants. Il est prêt à en faire à la première venue…

V. vit une relation harmonieuse avec son ami. Ils forment un couple rare, à l’exception que V. veut des enfants et pas son ami. V. vient de décider de le quitter…

S. est stérile. A une réunion d’anciens camarades de classe, M. fière maman de deux adorables petites filles, demande à S. : Mais pourquoi tu n’as pas d’enfants? sur un ton qui ne contient absolument rien de culpabilisant mais qui laisse transparaître une incompréhension totale. S. élude la réponse et se sent mal le reste de la soirée…

La mère de C. a acheté des chaussons pour ses future petits-enfants. C. a 15 ans. Quelle proportion du désir de sa mère va entrer dans le désir de C. d’avoir des enfants?

D. a la phobie des femmes enceintes. D’où peut venir une telle phobie?

G., 36 ans, publie une annonce sur un site de rencontres: Envie d’un bb. Elle précise dans l’annonce qu’elle ne veut pas juste un donneur de sperme…

 

 

La liste est longue.
Peut-être qu’elle contient autant de situations que d’être humains…
Sûrement!
Peut-être même plus…

Apnée du Sommeil

22 juillet 2016

Stop!

Voilà plus de 20 ans que je me sens fatigué en quasi-permanence, que j’ai l’impression de vivre dans un scaphandre, que je somnole au travail, avec des patients, des amis, au volant, que je n’ai jamais rien envie de faire à cause du sentiment de fatigue (mais je me force à faire plein de choses, heureusement), qu’après deux semaines de vacances à me reposer, je recommence le travail comme si j’avais fait nuit blanche juste avant. Je n’en peux plus!
Il y a quelques mois, une sous-catégorie d’apnée du sommeil (syndrome de haute résistance des voies aériennes supérieures) a été diagnostiquée (mais comment ais-je pu attendre si longtemps avant d’aller consulter???) et j’ai commencé à porter une C.P.A.P. pour dormir. Sans succès, hélas, ne supportant pas le masque (les 5 différents masques testés pour être plus précis). Puis, je suis passé à un propulseur mandibulaire qui a rapidement changé ma vie! Mais pas pour longtemps. En effet, j’ai eu une inflammation des muscles de la joue due à l’avancement de la mâchoire inférieure. L’avancement a alors été réduit et avec, son efficacité. Depuis deux semaines, avec beaucoup d’espoir, je suis revenu à l’avancement qui avait marché au début. Mais je rencontre deux problèmes: il ne semble plus y avoir d’efficacité (était-ce placebo la première fois?) et l’inflammation est de retour. Je suis en vacances et espérait vivre mes premières vacances reposantes depuis toujours et rien, rien, rien. Je suis à bout. D’autant que ma récente rupture n’arrange rien à mon moral…

J’ai entendu parlé d’une opération. C’est mon dernier espoir, je crois.

Parce que là… Bon sang, je n’en peux plus.

Trahison

25 juin 2016

Je sais bien que j’ai ma part de responsabilité
Il n’empêche
Là où le souvenir de notre histoire devait avoir comme mots-clés
Complicité
Partage
Confiance
Réciprocité
Un seul mot, pour l’instant, me vient à l’esprit
Et c’est, hélas, mille fois hélas
Trahison…

Même si je peux imaginer qu’il te fallait un autre pour trouver la force de me quitter
Et qu’au fond, la raison profonde est tout autre…